Ma Photo
Blog powered by Typepad

« Sans-papiers : l’Europe vote Hortefeux | Accueil | Libre !!! »

21 juin 2008

Commentaires

Ben

Il était évident que les mesurettes de 2006 ne pouvait permettre un redressement de l'entreprise. Les employés, comme c'est le cas à chaque fois, sont la valeur d'ajustement. Ils paient une gestion déplorable des directions successives. La disparition de l'activité serait un véritable drame pour Rambouillet !

xxx

Le problème ne se situe pas qu'au niveau des mesures que la DG a pu apporter.
D'une part, de graves erreurs décisionnelles du management a fait perdre beaucoup de marchés, mais étrangement, les responsables de ces erreurs n'ont pas été inquiétés, ou ont même eu une promotion. C'est à ce demander quels étaient leurs réels objectifs.

Il y aurait de quoi faire si par exemple, la production envoyée régulièrement depuis des années dans l'usine Tchéque (qui est en surcharge, et en grave problème de qualité) revenait à Rambouillet. Mais la course au profit maximal, aussi bien des actionnaires, que du client principal (la marque au losange), pousse à envoyer la production ailleurs.

Mais contrairement à tous les beaux discours tenus ces derniers années, comme quoi, pour péréniser le site, il fallait améliorer la qualité, baisser la part de main d'oeuvre dans les produits, se focaliser sur le hi-tech (comme les navigations première monte qui ne se vendent pas), tous ces efforts fournis seront anéantis par le directoire, dans l'incompréhension et l'écoeurement des salariés.

L'idée du développement durable, dans la pensée de nos industriels, est maintenant synonyme à un rendement de 10% assuré par an ... quels qu'en soient les moyens à mettre en oeuvre pour y arriver.

XXL

Info ou intox ? Il arrive souvent que la rumeur annonce du gros pour faire avaler plus petit ! Cela s'appelle une manipulation.

xxx

Se sera officiel demain : 400 postes ... et ce n'est qu'un début.

riri, fifi et loulou

11 septembre...2008!!!

Un plan social détourné par des "fondamentalistes" de la finance vient de se jeter sur l'usine Continental de Rambouillet.
Le nombre de victimes oscille entre 400 et 560 salariés.
Cet acte de "vandalisme social" est le fait d'individus se réclamant de la Loi Divine du Marché et de l'abaissement des coûts de la main-d'oeuvre.
Ils lancent un ultimatum qui exige un coût du travail inférieur à 3% du produit fini.
Heureusement, comme en 2001, le Président, ici Mr Von Neumann, reste protégé dans son bureau/bunker, prêt pour la riposte.
Par contre les investisseurs responsables de ce crash s'en tiendront éloignés et en sortiront indemnes.
On a le courage que l'on peut!

xxx

Je pense que l'on peut citer le client principalement responsable : RENAULT qui exige des coût de main d'oeuvre bientôt proche de l'esclavage.

Inutile maintenant d'acheter une Renault en se disant qu'elle est fabriquée en France.
Et merci à nos courageux équipementiers qui n'ont pas le courage de faire face.

SM

Les indemnités minimum demandées par les personnes sacrifiées ont été publiquement, et devant une assemblée au bord du gouffre, jugées comme EXCESSIVES par M. SAINSAULIEU. Il est vrai que plus le bas peuple gagne, moins la prime des élus divains est forte.

Lannes

j'aimerai me joindre à ces mails en précisant une chose :400 postes ne veut pas dire 400 emplois .Le chiffre d'employés que l'on va débarquer sera supérieur .
Cette nuance est importante !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Les photos les plus récentes

  • RéunionPLU
  • 250px-FrMeinKampf20050214
  • IMG_1529
  • Départementales 1er tour 220315
  • IMG_4003[1] (1)
  • 0d93e89d12e1e8df7eaf58ba1319190a
  • Affiche conférence
  • Photo
  • Couverture
  • Conférence de presse défense CCE
  • Couverture
  • Résultats Coignières